[Chronique] A présent vous pouvez enterrer la mariée, d’Oren Miller

a present vous pouvez enterrer la mariée

«-  Je ne suis pas sûr d’aimer la nouvelle décoration, jugea t-il en détaillant du regard les impacts de balles dans les murs et les meubles, ainsi que l’énorme auréole brunâtre sur le parquet clair.
– Vous êtes allergique au changement, c’est normal. Georges ? Veuillez nous apporter quelque chose à boire.
– Bien, Monsieur. Vous avez reçu un paquet. Je l’ai posé sur le fauteuil, car il n’y a plus de bureau.
– Excellent esprit d’adaptation, Georges. »

[Chronique] La dernière arche de Romain Benassaya

20221120_121325

« La végétation immobile donnait l’impression d’une masse spongieuse et habitée, d’un gigantesque ensemble de boursouflures et de replis dans lesquels se dissimulaient toutes sortes de monstres. De minuscule insectes qui s’infiltraient dans les poumons et grossissaient ensuite en aspirant le sang de leur victime. De larges prédateurs aux multiples mâchoires, rapides comme l’éclair. Un réservoir inépuisable d’hostilité. »

[Chronique] L’île de silicium, de Chen Qiufan

l'île de silicium

« Par une nuit pluvieuse, nue, meurtrie, sanguinolente, elle a déambulé dans les rues des villages, comme un cadavre revenu de l’au-delà, rappelant à tous les témoins qu’elle n’était que la morte d’un temps futur. C’était un oracle rapportant une révélation divine : si nous vivons, ce n’est pas juste pour survivre. »

[Chronique] Dans la cité électrique [1] : Le cercle des veilleurs de Sarah Andrès

le cercle des veilleurs
« Oscar s’apprêtait à demander davantage d’explications quand le terme « bouquins » parvint jusqu’à son cerveau. Où apprenait-on mieux que dans une bibliothèque ? Il remercia Dents-Longues et s’empressa de quitter la pièce, laissant son oncle se demander ce qu’il avait pu dire de si efficace pour être enfin tranquille. »